Humeurs

Journée de la Femme vous dites ? COUP DE GUEULE !

« Jawww c’est notre Journée !!  Aujourd’hui c’est Monsieur qui fait la cuisine et le ménage pendant qu’on va faire du Shopping entre copines !! ». Un peu cliché non ?

Je me pose la question : pourquoi devrait-on célébrer la femme un jour par an ? Si l’égalité et les droits de la femme étaient réellement respectés, on n’en serait pas à créer cette journée qui s’est carrément transformée en fête absurde et commerciale pour pousser les gens à consommer encore plus.

Depuis ce matin, je suis inondée de :

Célébrez la femme avec « Marque X » : profitez de 30% de réduction sur tous vos achats effectués le 8 mars !

ou

-20% sur tout le magasin pour célébrer la journée de la femme !

ou même

Chez « Marque Y » les femmes sont gâtées pendant leur journée !

Je vous avoue que toutes ces pubs ont un peu titillé mes hormones de grossesse, au point où j’ai décidé de pousser un coup de gueule !

Je ne suis pas militante, ni  féministe, mais je trouve que ces opérations marketing ont plutôt tendance à dénigrer la femme et son image qu’à la mettre en valeur.

Alors, chères marques, s’il vous plait arrêtez de nous inonder de vos innombrables offres et promos pour célébrer la journée de la femme et les hyper consommatrices hystériques que nous sommes déjà !

Ce n’est pas que je ne vous aime pas (bien au contraire), mais non, aujourd’hui ce n’est pas la Journée Internationale de la Femme ! Aujourd’hui c’est La Journée Internationale des Droits des Femmes ! Vous savez, en hommage à toutes ces femmes qui ont fait l’histoire en luttant pour participer à la société sur un pied d’égalité avec les hommes.

Pourtant, à l’heure actuelle, dans le monde « moderne » dans lequel nous vivons,   les conditions de la femme sont encore préoccupantes.

C’est pourquoi je voudrais qu’on ait une pensée (vous voyez je n’en demande pas beaucoup, une pensée c’est rien) pour toutes ces femmes que l’on excise (oui ça existe encore), toutes celles qui sont rejetées par leur famille (et par la société) parce qu’elles sont tombées enceinte hors mariage, toutes ces petites filles qui n’ont pas le droit d’aller à l’école ainsi que toutes ces jeunes femmes (ou filles)  que l’on force à se marier, mais aussi toutes celles qui ont été violées et que la justice n’a pas protégé en innocentant leur agresseur !  Bref toutes ces femmes qui ne sont pas réellement LIBRES de leurs choix !

Aujourd’hui c’est aussi l’occasion de nous assimiler à autre chose qu’à des fonds de teint et soutiens gorges à -30% : parlons de toutes ces femmes dont le parcours force le respect, toutes ces travailleuses acharnées qui se battent pour recevoir un salaire équivalent à celui d’un homme qui a un poste similaire au sien, toutes celles qui combinent travail, éducation des enfants  et tâches domestiques sans aide, aucune, de leur mari !

Aujourd’hui,  il y a tellement de sujets que l’on peut aborder, autres que le troisième article offert à l’achat des deux premiers ! Et si on essayait de débusquer le conditionnement social qui se niche un peu partout dans le monde, et ce, dès notre plus jeune âge ! Le rose, les poupées et dînettes pour les petites filles, qui les préparent à bien faire la cuisine, et bien s’occuper des enfants, tout en étant jolie et maquillée comme Barbie. Quant aux petits garçons, ils ont droit aux jeux de bricolage, aux voitures et aux super-héros tout plein de muscles histoire de bien protéger leur future dulcinée ! Et encore, je caricature à peine !

Finalement une seule journée dans l’année pour parler de nos droits, c’est peu non ?

 

VOUS POURRIEZ AUSSI AIMER

No Comments

Leave a Reply